Avancer

Si tu demandes un accompagnement spirituel, c’est que tu veux avancer sur le chemin de la sainteté. Tu souhaites vivre une vie chrétienne qui se tienne, avec ses exigences. Parfois, c’est en t’engageant dans la mission que tu peux ressentir le besoin d’être épaulé.

L’accompagnement spirituel a un peu ce rôle d’épauler. C’est un soutien plus personnel. Temps de rencontre où tu peux échanger dans la confiance tout ce qui t’interpelle dans ta vie quotidienne, sachant que par derrière, ce que tu veux vivre, c’est une cohérence avec ta foi.

L’ouverture du cœur

Au début, il est probable que les choses ne soient pas encore très claires en toi : « qu’est-ce que je dois dire ? Est-ce que ce qui concerne ma vie personnelle concerne l’accompagnement spirituel ? » Le but de la démarche est de reconnaître le chemin que le Seigneur veut te montrer. Comment cela se manifeste t’il ?

Cela peut passer par ta conscience qui est « chatouillée » par tel ou tel comportement que tu as eu. Tu pressens un malaise, mais tu as du mal à l’analyser. Tu te dis : « j’ai besoin de mieux comprendre ce qui se passe et comment me rétablir dans la justesse, la vérité, la bonté, la paix. Car au fond, je sais que le bon chemin se trouve sous le regard du Christ, dans la lumière. »

A d’autres moments, tu peux avoir l’impression de recevoir des signes de la part de Dieu, mais tu te demandes : « est-ce vraiment Lui qui me fait signe ou est-ce moi qui imagine qu’Il est derrière ? »

Il y a aussi la découverte des « motions » : cette conduite de l’Esprit qui t’inspire telle ou telle pensée, action ou sentiment. Au début il y a des chances que tu te demandes: « c’est moi qui m’auto-suggère ou c’est l’Esprit qui me souffle ces idées » ?

L’accompagnement t’aidera à décrypter tout cela et à poser tes propres repères.

Le discernement des esprits

Ensuite, plus tu mets en place une vie de prière personnelle, plus tu es en capacité d’accueillir l’œuvre de l’Esprit Saint en toi, et donc de bouger dans ta vie spirituelle. Là, l’accompagnement spirituel est nécessaire car il permet d’apprendre – grâce au dialogue avec l’accompagnateur – de quel esprit proviennent tes pensées : de moi ? de Dieu ? de l’Ennemi ? Et d’en voir les implications concrètes dans ta vie.

*  *  *

« Quand le disciple est prêt, le maître apparaît » – Dom André LOUF –

 « Il reste cependant que le préalable essentiel d’un accompagnement sera toujours du côté de celui qui cherche sincèrement, et qu’il ne pourra pas ne pas trouver, s’il est lui-même suffisamment prêt. Le dicton de la sagesse Hindoue se vérifie ici : « quand le disciple est prêt, le maître apparaît. » Nous retrouvons une affirmation analogue dans un apophtegme célèbre : « Un abba du désert demande à un autre abba : Pourquoi les moines d’aujourd’hui n’ont plus de paroles à donner ? (En clair : pourquoi n’y a-t-il plus de bons pères spirituels aujourd’hui ?). Réponse : parce que les fils ne savent plus écouter. » La qualité de la recherche et de l’écoute finit par susciter l’accompagnateur. Certains auteurs anciens diront : la qualité de la foi. C’est la réponse que Dorothée de Gaza donnait à des moines qui se plaignaient de ne pas trouver le Père spirituel si longtemps recherché, capable de révéler la volonté de Dieu : il suffit, répondit-il, de chercher vraiment et humblement la volonté de Dieu. Après quoi, on pourrait, à la rigueur, s’adresser à n’importe qui, même à un tout petit enfant. Car Dieu mettrait ses propres paroles dans la bouche du petit enfant, pour exaucer la foi de celui qui cherche sincèrement. Au contraire, même si on s’adressait à un prophète, mais sans une foi suffisante, Dieu mettrait plutôt un esprit d’erreur dans la bouche du prophète, pour tromper celui qui n’est pas réellement disposé à entendre (Dorothée de Gaza, Instructions, V, 68). Encore une fois, ce n’est pas le savoir, ni l’expérience, ni la compétence de l’accompagnateur qui comptent, mais bien plutôt la disponibilité profonde de celui qui demande.»

*  *  *

Sœur Marie-Anne LE ROUX. Extraits du Manuel spi du catho rusé, Ed. Salvator, p. 106-111

Pour poursuivre, un bon article sur le site des carmes de Toulouse

 

2017-06-13T09:42:06+00:000 commentaire

Laisser un commentaire

eget leo dictum Lorem venenatis Donec