Dans le cadre de l’ « école de vie spirituelle » proposée par la paroisse « Notre Dame de Nantes ». Sœur Marie-Anne animera 5 soirées, de 20h30 à 22h00.
Lieu : Salle La Fontaine, 8 rue Jean La Fontaine (entrée en face de l’entrée du parking Graslin). Ouvert à tous

Déroulement de chaque soirée :
20h30 : Enseignement
21h30 : Temps de questions/réponses
21h45 : Complies
22h00 : Fin
A la fin de chaque soirée, des textes seront remis, avec des questions, afin de permettre une relecture personnelle sur le thème étudié.

2018  
Mercredi 21 Février Soirée 1/ Comment booster sa vie spirituelle ?
Mercredi 14 Mars Soirée 2/ Le rôle ds sens et de la sensibilité dans la vie spirituelle
Mercredi 21 Mars Soirée 3/ Faut-il « s’accrocher » ou « lâcher-prise » dans sa vie spirituelle ?Ou comment conjuguer l’effort sans être volontariste, l’abandon sans être quiétiste.
Mercredi 28 Mars Soirée 4/ Nos fardeaux et la Croix du Christ
Mercredi 3 Avril Soirée 5/ Comment faire la Volonté de Dieu?

 

Soirée 1: Comment booster sa vie spirituelle ?

Cette soirée introduit les 4 autres soirées de l’ « école de vie spirituelle ».

La vie spirituelle n’est pas une mystique qui désincarne, elle ne fait pas fi de notre nature, bien au contraire, elle l’épouse, la transfigure, la sanctifie.

Dans cette soirée, nous aborderons ce thème du rôle de la vie spirituelle dans notre vie chrétienne. En quoi est-elle un chemin de croissance ? Quelles en sont les étapes, les paliers ? Quels peuvent être les appuis qui permettent d’avancer ? Quels sont les impasses devant lesquelles nous pouvons nous trouver ? Quels sont les dangers sur ce chemin ? Comment être instruit et guidé dans ce cheminement ?

 

Soirée 2: Le rôle des sens et de la sensibilité dans la vie spirituelle

Dans cette soirée, nous aborderons le thème de la sensibilité et du rôle des sens dans la vie spirituelle.
En effet, on entend parfois parler de grâces sensibles, de quoi parle-t-on exactement ? Faut-il nécessairement en faire l’expérience ? Dieu nous rejoint-il ainsi par le sensible ? Quel est le rôle de nos sens dans la vie spirituelle ? Avons-nous seulement des « sens extérieurs » ou avons-nous également des sens intérieurs ? Qu’appelle t’on « consolations » et « désolations » ?

 

 

 

Soirée 3: Faut-il « s’accrocher » ou « lâcher-prise » dans sa vie spirituelle ?

Quel est le rôle de notre volonté dans la vie spirituelle ? Qu’est-ce que l’ascèse ? Quel est son rôle ? Parle t’on encore des vertus ?

Faut-il attendre que tout vienne de Dieu ? Est-ce la meilleure attitude de foi ?

Comment peut-on s’abandonner à Dieu tout en étant responsable et auteur de sa vie ? Le lâcher-prise, l’abandon et la confiance, ne sont-ils pas une démission, de l’infantilisme ?Comment conjuguer l’effort sans être volontariste, l’abandon sans être quiétiste ?

 

 

Soirée 4: Nos fardeaux et la Croix du Christ

Peut-on croire au bonheur que Dieu nous promet quand il parle en même temps de croix et de sacrifice ? D’un coté Jésus nous dit : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. Prenez sur vous mon joug, devenez mes disciples, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez le repos pour votre âme. Oui, mon joug est facile à porter, et mon fardeau, léger. » (Matthieu 11, 28-30) et en même temps il nous dit : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. (Matthieu 16, 24). N’est-ce pas contradictoire ? Lorsqu’il nous arrive une épreuve, comment savoir si nous devons lui demander de nous décharger de ce fardeau ou au contraire il nous faut « porter notre croix » ?

 

 

Soirée 5: Comment faire la Volonté de Dieu?

Quel avantage y a-t-il à vouloir faire la volonté de Dieu ? Pourquoi faudrait-il renoncer à sa volonté propre alors que c’est grâce à sa volonté qu’on avance dans la vie, et même sans doute dans la vie spirituelle ?

Faire la volonté de Dieu, cela veut-il dire qu’Il a un projet tout défini pour moi dans lequel je dois entrer ? Mais qu’en est-il alors de ma liberté ?

A celui qui désire faire la volonté de Dieu, comment reconnaître cette volonté ? Comment la discerner ?